La tradition des géants à Barcelone

Des géants à Barcelone ? Non, ça n’est pas une blague et vous n’êtes d’ailleurs pas à l’abri de les rencontrer dans les rues de la capitale catalane car c’est une tradition très vivante !

 

Qu’est-ce qu’un géant ?

Un géant est un personnage haut de plusieurs mètres, réalisé en divers matériaux (osier, bois, et aujourd’hui fer, aluminium, fibre de verre etc) qui se déplace et danse à l’aide d’un porteur lors de fêtes traditionnelles, religieuses ou de célébrations diverses.

À l’origine, les géants représentaient des personnages et des créatures de la Bible dans une mise en scène soigneusement étudiée. Petit à petit, de nouveaux géants font leur apparition sous forme de rois/reines, de membres de la cour, de notables, de saints locaux ou tout simplement, de personnes célèbres de la ville ou du quartier.

Aujourd’hui, lors des défilés, des grandes processions ou par exemple, lors des festes majors en Catalogne, vous verrez à coup sûr des géants, réalistes ou fantastiques, personnages ou animaux, de taille différente et avec chacun une histoire propre !

Voici un petit guide pour apprendre à les reconnaître :

Les géants (gigantes en castillan) : ce sont les plus hauts et donc les plus importants de tous les personnages. Le premier serait apparu à Barcelone en 1424, représentant… Goliath ! Même si les débuts des géants furent plutôt tournés vers l’imagerie religieuse, peu à peu ils deviendront plus ludiques et plus festifs.

Les « petits » géants (gegantons en catalan) : un bel oxymore pour les définir, mais il est vrai que c’est un peu ça ! Ce sont des géants, plus grands que la taille d’une personne humaine, mais généralement plus petits que les vrais géants. S’il défile aux côtés de personnages plus petits que lui, on l’appelle le gegant, le géant (puisque c’est lui le plus grand). En revanche, s’il défile avec des plus grands que lui, alors il prend le nom de gegantó, petit géant. Ils sont très répandus à Barcelone car ils sont moins lourds que les géants et donc plus maniables lorsqu’il s’agit de les faire danser.

Les nains et les grosses têtes (enanos et cabezudos en castillan) : les nains sont des têtes avec parfois le corps qui, une fois qu’un porteur est à l’intérieur, ressemble à une personne coupée. Souvent, la petite grille qui permet au porteur de voir se trouve au niveau du front. La grosse-tête, elle, est une tête que le porteur va poser sur ses épaules. On aura donc un personnage difforme, à la tête démesurée. Le porteur regarde l’extérieur souvent depuis la bouche. On retrouve ces personnages pour ouvrir la procession, maintenir l’ordre dans les défilés. Souvent, ils ont un rôle secondaire puisqu’ils représentent des personnages concrets, très locaux.

Les animaux du bestiaire (bestiario en castillan) : on les trouve représentés sous la forme d’un animal complet ou seulement certaines parties qui le composent. Ils font eux aussi partie des défilés ou des correfocs[LIEN] . De petite taille, ils peuvent être réels ou imaginaires : dragons, aigles, bœufs, chevaux, lions, corbeaux etc… La plupart des quartiers et districts ont leur animal distinctif, ce qui permet de les reconnaître facilement !

D’où vient cette tradition des géants ?

La tradition des géants est aujourd’hui présente dans près de 90 pays, en Europe occidentale et en Amérique latine !

Qui a commencé par faire défiler des géants ? Le débat fait rage ! La première mention probable des géants attribue un premier défilé au Portugal, dans la ville d’Alanquer, au XIIIe siècle. Le mouvement se serait ensuite étendu à toute la péninsule ibérique, notamment en Navarre et dans les territoires de la Couronne d’Aragon, même si on retrouve des géants dans beaucoup d’autres régions espagnoles.

Au XVIe siècle, la domination espagnole dans les provinces du Nord de l’Europe, les Pays-Bas espagnols, aurait permis également de diffuser cette tradition dans ce qui regroupe aujourd’hui le Nord-Pas-de-Calais, la Belgique et les Pays-Bas.

Les archives locales mentionnent pour la première fois le défilé d’un géant à Douai, en 1530. Construit en osier, il sera le premier d’une longue série puisque la tradition va se poursuivre jusqu’à nos jours où l’on trouve de nombreux adeptes chez les Chtis et dans les Flandres. D’ailleurs, les Géants du Nord sont classés au Patrimoine Immatériel de l’UNESCO depuis 2005 !

Ici à Barcelone, depuis le Moyen-Âge, de nombreux actes officiels ou honorifiques sont célébrés principalement dans les rues, en extérieur : processions religieuses, arrivées royales ou de notables importants dans la ville. À chaque fois, cela donne lieu à de grands défilés fastueux et de nombreux spectacles.

De toutes ces fêtes, celle qui auraitgénéralisé l’utilisation des géants, c’est celle du Corpus Christi que l’on célèbre à Barcelone depuis 1320 ! La grande procession qui défile à cette occasion a commencé petit à petit à intégrer des éléments de théâtralisation, avec la création de personnages qui allaient illustrer le sens et l’importance de l’événement.

Aujourd’hui, cette mise en scène des personnages réels ou fictifs se retrouve particulièrement à l’occasion des fêtes votives de la Mercè (autour du 24 septembre) et dans les festes majors des quartiers de la capitale catalane : les géants se réunissent, dansent, se font la cour, se marient ! Loin d’être folklorique, c’est une tradition bien vivante, tout comme les castells puisqu’on retrouve de très nombreuses associations de geganters dans toute la région.

Si vous êtes à Barcelone, voici quelques géants que vous pourriez croiser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ouvrir la conversation
1
Besoin d'aide ?
Hola! Bonjour !

En quoi puis-je vous aider ?