Un thermomètre géant à Barcelone

Vous êtes sans doute déjà passé devant en vous promenant à Barcelone mais peut-être que vous ne l’avez pas remarqué… Le thermomètre géant qui préside l’entrée de l’avenue du Portal de l’Àngel est l’un de ses éléments emblématiques. On vous raconte sa petite histoire.

L’avenue du Portal de l’Àngel est avec la Rambla, un des axes qui permet de rejoindre le cœur de la vieille ville de Barcelone. Cette belle avenue commerçante, particulièrement grouillante au moment des soldes et des fêtes de fin d’année cache de nombreuses petites merveilles qu’il faudrait prendre le temps de détailler une à une.

Une de ces curiosités se trouve au début de la rue. Lorsque vous venez de la plaça de Catalunya, levez la tête vers la gauche et tadaaaaa ! Vous le verrez ! Véritable gardien de la rue, un thermomètre géant aux lumières rouges s’étire sur 22m le long de la façade de l’édifice Cottet.

Baptisé « thermomètre de Can Cottet« , l’instrument est un véritable emblème sur cette rue très fréquentée. Il a même été classé et placé sous la protection de la ville avec le titre de « pequeño paisaje de Barcelona » en 1999, « petit paysage de Barcelone » car il fait littéralement partie du patrimoine visuel de la capitale catalane.

 

Petite histoire du thermomètre géant de Barcelone

Son apparition au numéro 40 de l’avenue du Portal de l’Àngel date du 23 février 1956. Les frères Cottet, propriétaires de la chaîne de magasins d’optique du même nom, décident d’innover et de faire comme à Copenhague et à Bruxelles : fournir aux habitants un thermomètre lumineux géant pour connaître la température du moment, tout en faisant une excellente publicité pour leur commerce.

Avec ses 2 tonnes et ses 22m de hauteur, le thermomètre de Barcelone était au moment de son installation le plus grand du monde, jusqu’à être dépassé en 1990 par les 41m de celui que l’on trouve à Baker en Californie . Il reste néanmoins aujourd’hui le thermomètre le plus grand d’Europe !

La fourchette de températures proposées va de -5°C à 40°C et malgré son grand âge, les données sont toujours aussi précises grâce à la sonde placée sur le toit de l’immeuble.

Éclairé à l’origine par 710 tubes de néon, il a du être restauré à de nombreuses reprises, notamment son système d’éclairage adaptés aux avancées modernes en la matière. En 2009, le thermomètre a brutalement cessé de fonctionner. Coût estimé des réparations : 130 000€, une somme rondelette que l’entreprise Cottet n’a pas les moyens d’apporter. C’est donc l’Institut Municipal de Paisatge Urbà de Barcelona qui a subventionné les travaux, preuve que ce thermomètre tient une place très particulière dans la ville ! Depuis 2011, les Barcelonais peuvent de nouveau consulter la température rien qu’en levant la tête.

Aujourd’hui, l’entreprise Cottet a déménagé pour se rapprocher de sa clientèle locale mais aussi parce que les loyers très élevés du Portal de l’Àngel étaient devenus difficiles à assumer. La nouvelle boutique se trouve désormais sur la Rambla de Catalunya, mais le thermomètre, lui, est resté Portal de l’Àngel, cédé comme cadeau par la famille à la ville de Barcelone.

Le grand jeu, si vous passez régulièrement à cet endroit, c’est de parier sur la température qu’il fait à Barcelone (avec un prix à la clé, bien sûr) et de vérifier visuellement qui a raison !

Des Français dans l’histoire de ce thermomètre géant

À l’origine des Cottet Ópticas se trouve une famille française originaire de Morez, dans le Jura. À l’occasion de l’Exposition Universelle de 1888, la famille s’est rendue à Barcelone pour présenter sa marque et exposer ses modèles de lunettes. La ville leur a tellement plu que Constantino Cottet a décidé de s’y installer et créer en 1902 leur entreprise alors baptisée « Optical Franco Española« . C’est la génération suivante, les fils Rolando, Renato et Fernando, qui va mener à bien le projet de construction du thermomètre géant !

Une nouvelle histoire française qui vient s’ajouter à l’odyssée de la bière Moritz à Barcelone !

4 commentaires

  1. Je me rapelle de quand on l’a installé. En face il y avait Los Almacenes Jorba, les plus fameux en ce moment là. Pour Noël on y plaçait un monumental sapin et tout le monde allait regarder. C’était les années grises du franquisme.

    • Oui, c’est un thermomètre plutôt imposant et original ! Les Français sont très présents dans l’histoire de Barcelone, je suis sûre qu’on va encore découvrir d’autres histoires de ce genre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réservez Maintenant Réservez Maintenant
Ouvrir la conversation
1
Besoin d'aide ?
Hola! Bonjour !

En quoi puis-je vous aider ?